Les lieux de l’hospitalité dans l’Antiquité méditerranéenne

16-17 mars 2017, ENS de Lyon

3-4 juillet 2017, École française de Rome

124px-pictograms-nps-accommodations-sleeping_shelter-2-svgDeux prochains ateliers du projet HospitAm seront consacrés à la question des lieux de l’hospitalité dans l’Antiquité méditerranéenne et de leur identification par le chercheur: ces ateliers auront lieu respectivement les 16 et 17 mars 2017 à l’ENS de Lyon (programme) et les 3 et 4 juillet 2017 à l’École française de Rome (programme).

L’attention des historiens et des archéologues s’est largement concentrée, dans cette perspective, sur l’étude des lieux d’accueil provisoire du monde romain et, plus précisément sur la question des stations routières publiques développées, à partir du Ier s. ap. J.-C., dans le cadre du système d’accueil étatique dit du cursus publicus. Tout récemment, un colloque organisé par P. Basso et E. Zanini à l’Université de Vérone1, a permis de replacer cette problématique des stations officielles dans une approche plus générale de l’accueil routier romain sur le temps long, orientée par les questions de l’identification, de la caractérisation et de la dénomination de ces lieux d’accueil en bordure de route. Notre ambition, dans le cadre de ces ateliers, est pour notre part de déplacer le curseur vers l’hospitalité gratuite, s’accomplissant dans un cadre privé ou public, en considérant cette fois le contexte méditerranéen dans son ensemble, entre Antiquité et Haut Moyen Âge. Nous entendons placer au centre de notre réflexion la question de l’identification des lieux dédiés à l’hospitalité dans le contexte de la Méditerranée antique, sur le temps long, tant d’ailleurs pour l’hospitalité de table que pour celle incluant un hébergement, éventuellement associée à des divertissements, des services administratifs, des soins etc.  : nous pourrons ainsi contribuer au débat historiographique évoqué supra en le prolongeant dans le sens des pratiques de réception gratuite, tout en lui donnant une portée moins romano-centrée.

La réflexion devra naturellement se porter sur les critères d’identification de ces lieux et espaces de l’hospitalité antique (contexte, structures matérielles caractéristiques, identification «  par défaut  ») et sur les façons de croiser dans cette perspective approches textuelles, archéologiques et iconographiques. Cette enquête permettra d’approfondir notre réflexion sur la pertinence ou non d’établir des distinctions , ici d’un point de vue spatial, entre les différentes catégories d’hospitalité évoquées par nos sources pour le contexte de l’Antiquité méditerranéenne (privée, publique, religieuse…) ; nous nous interrogerons ainsi sur le partage, en matière d’hospitalité, de structures voire de lieux communs, ou encore sur d’éventuels emprunts (architecturaux, planimétriques, décoratifs) d’une forme d’hospitalité à l’autre, mettant dès lors en doute le recours à des nomenclatures trop tranchées.

Une approche multiscalaire sera privilégiée durant l’atelier, afin de mieux comprendre la manière dont ces lieux de l’hospitalité s’insèrent dans leur environnement et dont ces espaces consacrés à un usage par essence provisoire interagissent avec des espaces aux fonctions et aux occupants plus pérennes  : et ce à l’échelle tant d’une région, d’un itinéraire routier, d’une ville, que d’une maison, d’un sanctuaire, d’un monastère.

Enfin, l’orientation méditerranéenne propre au projet HospitAm nous invite à nous interroger sur l’existence de phénomènes matériels communs à l’ensemble de l’aire culturelle méditerranéenne, de caractéristiques régionales et/ou périodiques, ou d’emprunts d’une zone à l’autre du bassin méditerranéen (l’étude de l’évolution des espaces dédiés au banquet symposiaque entre Grèce, Étrurie et Rome constituant un exemple particulièrement éclairant d’enquêtes de ce type).

16 mars, après-midi (ENS de Lyon, salle F 004)

Introduction : Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon) et Marie-Adeline Le Guennec (EFR)

Le défi logistique du logement durant les grandes fêtes en Grèce ancienne : Nicola Zwingmann (Tübingen)

Les lieux d’accueil des fidèles dans les « grands sanctuaires » des Trois Gaules : données archéologiques et problématiques nouvelles : Cécile Hartz (ArScan)

Identifier les structures d’hospitalités dans et près des sanctuaires de Gaule et de Germanies : questions méthodologiques et problèmes de sources : Audrey Ferlut (Université Lyon 3)

Identifier les structures d’accueil monastiques et leurs fonctions. Éléments méthodologiques appliqués à quelques abbayes bénédictines dans le duché de Normandie (XIIe-XIVe siècles) : Mathilde Gardeux (ArAr)

17 mars, matinée (ENS de Lyon, salle F 101)

Identifier les lieux d’hospitalité spécialisés en milieu chrétien : quelques considérations méthodologiques à partir du cas syro-palestinien (IVe-VIe siècles) : Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon)

Les espaces d’accueil des chrétiens de l’empire sassanide (IIIe-VIIe siècles) : Simon Brelaud (Université Paris-Sorbonne)

Le deversorium dans les villae occidentales tardives : comment l’identifier ? : Jean-Philippe Carrié (Université de Limoges)

3 juillet (École française de Rome, salle de conférences)

9h15-13h15

Introduction : Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon) et Marie-Adeline Le Guennec (EFR)

Le séjour temporaire dans les édifices commerciaux de Délos (Pavlos Karvonis, Académie des Sciences d’Athènes)

Espaces de l’hospitalité gratuite, espaces de l’accueil marchand dans l’Occident romain (République et Haut-Empire) : distinctions et porosités (Marie-Adeline Le Guennec, EFR)

Accueil-logement-divertissement: les lieux de l’hospitalité publique dans le monde grec (Richard Bouchon, Université Lyon 2)

Les édifices de spectacle romains : lieux publics, lieux d’accueil, lieux d’hospitalité ? (Éloïse Letellier-Taillefer, EFR)

14h30-17h

Des espaces d’accueil des visiteurs ? Réflexions sur les formes et les fonctions des vestibula dans les domus et les villas de l’Italie romaine (Lorraine Garnier, Aix-Marseille Université)

Espaces de réception, espaces familiaux : des espaces partagés ? L’exemple de la Syrie tardo-antique (Bernadette Cabouret-Laurioux, Université Lyon 3)

« Fida hospitia et receptacula commeantibus tuta » : Archaeology of Hospitality at Roman Road Stations (Cristina Corsi, Università degli Studi di Cassino)

4 juillet (École française de Rome, salle de conférences)

10h-13h30

Respecting the Monastic Paradox :  Spatial Divisions and Hierarchies Between Monastery and Hostel in the Late Antique Near East (Marlena Whiting, University of Amsterdam)

L’accueil au sein des ensembles ecclésiastiques en Occident au haut Moyen Âge (VIe-Xe siècles) : topographie, architecture et évidence matérielle (Eleonora Destefanis, Università degli Studi del Piemonte Orientale)

Lungo l’Itinerarium Antonini da Agrigentum a Panormo : Casale San Pietro a Castronovo (Davide Comunale, Università degli Studi di Roma Tor Vergata)

Ecclesia Sancti Leonardi : un luogo di ospitalità sulla strada Agrigento – Licata nel XIII secolo (Giuseppina Schirò (Università degli Studi di Palermo)

Conclusions de l’atelier par Bernadette Cabouret-Laurioux (Université Lyon 3) et Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon)

  1. P. Basso, E. Zanini, éds, Statio amoena. Sostare e vivere lungo le strade Romane. Oxford, Archaeopress, 2016 []