Les lieux d’accueil des fidèles dans les « grands sanctuaires » des Trois Gaules : données archéologiques anciennes et problématiques nouvelles

Cécile Hartz (Paris I-Panthéon-Sorbonne) 1

Introduction

L’expression « grand sanctuaire » ne possède aucune définition stricte dans la littérature archéologique actuelle. Elle renvoie généralement à un lieu de culte public situé hors du chef-lieu de cité – dans sa proche périphérie ou sur son territoire – composé d’un ou plusieurs temples souvent associés à d’autres édifices comme des thermes, un théâtre et des annexes. Ces ensembles monumentaux peuvent dans certains cas être isolés de tout habitat (Dondin-Payre, Raepsaet-Charlier, 2006, p. VIII).

Continuer la lecture de « Les lieux d’accueil des fidèles dans les « grands sanctuaires » des Trois Gaules : données archéologiques anciennes et problématiques nouvelles »

  1. Les réflexions présentées ici sont tirées des résultats d’une thèse intitulée « Le Vieil-Évreux et les « grands sanctuaires » dans les cités des Trois Gaules : réflexions sur la dynamique de l’habitat » préparée à l’Université Paris I – Panthéon – Sorbonne sous la direction de Mme Françoise Dumasy et soutenue en octobre 2015. []

Les lieux d’accueil des fidèles dans les « grands sanctuaires » des Trois Gaules : données archéologiques anciennes et problématiques nouvelles

Cécile Hartz (ArScan)

Résumé

Sont ici désignés par l’expression « grand sanctuaire » des sites qui, dans les Trois Gaules, présentent un ensemble monumental composé d’un ou plusieurs temples associés à d’autres édifices (thermes, théâtre, annexes de service…) et qui sont localisés hors du chef-lieu de cité ou de sa zone suburbaine (par exemple Sanxay, dans le département de la Vienne ou Champlieu dans le département de l’Oise). Ces ensembles sont longtemps apparus comme isolés de tout habitat qui pourrait justifier leur ampleur. Dès le XIXe s., les quelques bâtiments parfois identifiés autour des monuments ont été interprétés comme des logements pour les desservants du culte ou comme des hôtelleries destinées à l’accueil des fidèles, en l’absence toutefois d’attestation archéologique indiscutable.

Continuer la lecture de « Les lieux d’accueil des fidèles dans les « grands sanctuaires » des Trois Gaules : données archéologiques anciennes et problématiques nouvelles »

Note de lecture : M. Poux, L’âge du vin : rites de boisson, festins et libations en Gaule indépendante, Montagnac, 2004

Julien Guigue (M1, Université Lyon 2)

 

Trois années après sa soutenance de doctorat, sous la direction d’André Tchernia qui préface l’ouvrage, Matthieu Poux propose cette version remaniée de sa thèse et publie L’âge du vin : rites de boisson, festins et libations en Gaule indépendante. Il dresse ici un bilan provisoire de l’état de la recherche sur le domaine de la consommation du vin en Gaule, bilan qui continuera d’être complété au fil des nouvelles découvertes archéologiques et des parutions scientifiques qui s’ensuivent.

Continuer la lecture de « Note de lecture : M. Poux, L’âge du vin : rites de boisson, festins et libations en Gaule indépendante, Montagnac, 2004 »