Hospitalité et accueil mercantile dans l’Occident romain antique, des lexiques en opposition ?

Marie-Adeline Le Guennec (EFR)

CIL, XIII, 10018, 7 (c) Epigraphik Datenbank ( Nutzung der Graphik nur für wissenschaftliche Zwecke erlaubt)
CIL, XIII, 10018, 7 (c) Epigraphik Datenbank ( Nutzung der Graphik nur für wissenschaftliche Zwecke erlaubt)

J’entends me pencher ici sur des questions lexicales liées à une forme particulière d’accueil pratiquée dans le monde romain antique, l‘accueil mercantile. Sous ce titre, je désigne plus précisément l’activité commerciale d’accueil qui fournissait à une clientèle, généralement de passage, un hébergement éventuellement assorti de prestations complémentaires (restauration et prise en charge des montures et des véhicules), contre paiement et pour une durée le plus souvent limitée. Cette activité, que l’on qualifierait aujourd’hui volontiers d’hôtelière, avait donné lieu à l’apparition progressive d’une terminologie étendue en latin – on retiendra en particulier un ensemble de termes qui désignaient ces établissements romains, ancêtres des auberges des périodes médiévale et moderne : caupona, deuersorium, hospitium, meritorium et stabulum. Dans les sources, et tout au long de l’Antiquité romaine, l’accueil mercantile est néanmoins le plus souvent rapporté au nom de métier caupo : en raison de son apparition précoce en latin et de son statut, affirmé dès l’origine, de vocable professionnel spécialisé, ce terme constitue la désignation par excellence de l’aubergiste romain.

Continuer la lecture de « Hospitalité et accueil mercantile dans l’Occident romain antique, des lexiques en opposition ? »

Introduction – Les mots de l’hospitalité autour de la Méditerranéenne antique : approches lexicales et réflexions méthodologiques

Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon) et Marie-Adeline Le Guennec (EFR)

Après l’atelier préparatoire du 18 novembre 2015 qui s’est penché sur les sources et les enjeux d’une étude de l’hospitalité dans la Méditerranée antique, le premier atelier HospitAm de l’année 2016 s’est penché sur la question du lexique de l’hospitalité dans le contexte méditerranéen, de l’époque classique au Haut Moyen-Âge. Les quelques pistes de réflexion qui suivent justifieront sans doute qu’il nous ait paru essentiel de dédier une des premières étapes de notre projet à cette thématique de recherche.

Continuer la lecture de « Introduction – Les mots de l’hospitalité autour de la Méditerranéenne antique : approches lexicales et réflexions méthodologiques »

Accueil et hospitalité au haut Moyen Âge dans le Centre-Nord de l’Italie : realia et problèmes de lexique

Eleonora Destefanis (Università del Piemonte Orientale, Dipartimento di Studi Umanistici)

Le problème de l’hospitalité dans l’Italie du haut Moyen-Âge demeure encore un peu marginal dans l’historiographie (avec l’exception du cas romain). Il représente pourtant un sujet important, surtout par rapport au rôle joué par la Péninsule italienne dans l’espace méditerranéen pendant cette période. L’objectif est de montrer ici la progressive mise en place d’un système lexical de l’hospitalité qui d’un côté sélectionne attentivement sa terminologie et de l’autre arrive à attribuer des significations nouvelles à des mots anciens et bien enracinés dans la tradition littéraire.

Continuer la lecture de « Accueil et hospitalité au haut Moyen Âge dans le Centre-Nord de l’Italie : realia et problèmes de lexique »

Le vocabulaire de l’hospitalité dans l’Antiquité tardive occidentale : le cas d’humanitas et les nouveaux enjeux de l’hospitalité à l’âge de l’ascétisme chrétien

Emmanuelle Raga (Université Libre de Bruxelles)

Le devoir d’hospitalité est confronté dans l’Antiquité tardive à l’influence grandissante du mouvement ascétique chrétien, lequel génère pour les aspirants ascètes un dilemme quotidien entre les devoirs sociaux dont fait partie l’hospitalité (et donc l’offre et le partage alimentaire), et les aspirations personnelles à la mortification concrétisée notamment par la pratique du jeûne. Ce nouvel enjeu fait émerger l’hospitalité sous un angle particulier dans les sources écrites. Deux types de sources seront envisagées ici : celles émanant des élites désireuses de combiner une vie pieuse avec leur statut aristocratique (qui implique l’entretien du réseau à l’aide notamment du banquet), et celles émanant des prédicateurs ascétiques cherchant à guider leurs disciples ascètes et cénobites vers une vie contemplative malgré l’inévitable perturbation qu’amène le devoir d’hospitalité. Deux auteurs représentatifs de ces deux milieux sociaux nous intéresseront ici en raison de leur usage similaire du vocable d’humanitas pour désigner l’hospitalité alimentaire : Jean Cassien et Sidoine Apollinaire.

Continuer la lecture de « Le vocabulaire de l’hospitalité dans l’Antiquité tardive occidentale : le cas d’humanitas et les nouveaux enjeux de l’hospitalité à l’âge de l’ascétisme chrétien »

Atelier – Landscape perception and unknown environments exploration. New perspectives into Classical and Medieval journey / La perception du paysage et l’exploration des environnements inconnus. Nouvelles perspectives sur le voyage dans l’Antiquité et le Moyen Âge (Marseille – IMéRA, 02/06/2016)

Cristina Corsi (Università di Cassino – Résidente de l’IMéRA)

Cr. Huelsen, La Pianta di Roma dell'Anonimo Einsidlense, 1907 (c) domaine public
Cr. Huelsen, La Pianta di Roma dell’Anonimo Einsidlense, 1907 (c) domaine public

Roads have always been addressed as formidable channels through which people, goods, news, ideas and cultures are transferred, and they indeed constitute the ‘circulatory system’ of entities such as regions, states, continents. They are means through which social, economic and cultural patterns are conveyed, and languages, traditions, religions, habits, fashions, musical practices and material culture are transmitted.

Continuer la lecture de « Atelier – Landscape perception and unknown environments exploration. New perspectives into Classical and Medieval journey / La perception du paysage et l’exploration des environnements inconnus. Nouvelles perspectives sur le voyage dans l’Antiquité et le Moyen Âge (Marseille – IMéRA, 02/06/2016) »