Mise en avant

Le projet HospitAm

Bienvenue sur le carnet Hypothèses du Projet HospitAm !


Ce carnet constitue le support de diffusion du projet HospitAm : Hospitalités dans l’Antiquité méditerranéenne : sources, enjeux, pratiques, discours, projet émergent de l’ENS de Lyon coordonné par Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon – UMR 5189 HiSoMA) et par Marie-Adeline Le Guennec (EFR). Il est dédié à l’exploration de la notion d’hospitalité dans le contexte de la Méditerranée antique, entre pratiques gratuites de réception et conventions particulières d’accueil entre individus et/ou groupes, et à la mise en lumière du rôle décisif qui était le sien dans l’organisation, la gestion et l’encadrement des mobilités humaines autour du bassin méditerranéen, et ce à l’échelle de l’ensemble de l’Antiquité.

Continuer la lecture de « Le projet HospitAm »

Note de lecture : R. Étienne, Fr. Mayet, Le vin hispanique, Paris, 2000

Virgile Mayo (M1, Ens de Lyon)

Le Vin hispanique, publié en 2000, a été co-écrit par Robert Étienne, professeur titulaire de la chaire d’histoire romaine à l’Université de Bordeaux III jusqu’à son décès en 2009, et Françoise Mayet, responsable de la Mission archéologique française au Portugal. Tous deux ont participé à des fouilles archéologiques au Portugal, leur collaboration sur de nombreux projets a donné naissance à plusieurs livres et ils ont notamment été associé dans le cadre de l’ouvrage qui est paru à la suite de la découverte de l’épave Port-Vendres II survenue en 19771). L’analyse des amphores retrouvées à ce moment-là soutient une partie importante de l’argumentation du Vin hispanique. C’est d’ailleurs la découverte d’un certain type d’amphores (Haltern 70) dans l’épave Port-Vendres II, mais aussi trois années consacrées à un séminaire de recherche sur ce qu’ils considèrent comme les « trois clés de l’Hispanie romaine », le vin, les salaisons et sauces de poissons et l’huile, qui les ont conduits à proposer ce premier volet d’un triptyque qui devait être suivi par Salaisons et sauces de poisson hispaniques (2002), puis par L’huile hispanique (2004).

Continuer la lecture de « Note de lecture : R. Étienne, Fr. Mayet, Le vin hispanique, Paris, 2000 »

  1. Colls D., Etienne R., Lequément R., Liou B., Mayet F., L’épave Port-Vendres II et le commerce de la Bétique à l’époque de Claude , Paris, 1977 (Archéonautica, 1 []

Les Romains ont-ils accordé le droit d’hospitalité publique à un pirate ? Le jugement des historiens antiques sur Timasitheos de Lipari (393 av. J.-C.)

Matthieu Engerbeaud (Université Aix-Marseille)

Dionysos et les pirates. Mosaïque, IIe s. ap. J.-C (Musée du Bardo) (c) Giorces

Au cours de leur récit de l’année 393 avant J.-C., plusieurs historiens antiques racontent comment des pirates de Lipari ont pillé une flottille romaine en route pour déposer une offrande à Delphes. Timasitheos, décrit comme le magistrat de cette « cité de pirate », aurait pourtant renoncé au butin avant de libérer les Romains. Pour le remercier, les autorités romaines lui auraient accordé le privilège de l’hospitalité publique. Cependant, cet épisode peu étudié par les chercheurs a fait l’objet d’une réécriture complexe de la part des historiens romains des époques tardo-republicaine et impériale. Ce processus a probablement transformé en « récompense » l’attribution de l’hospitalité publique à Timasitheos, une réappropriation de l’événement qui masque probablement des enjeux politiques et diplomatiques complexes. Par conséquent, les Romains ont-ils vraiment fait de ce « pirate » un de leurs bienfaiteurs ? Lors de l’atelier de recherche des 15 et 16 décembre 2016, j’ai analysé la réécriture de cet épisode et tenté d’expliquer pourquoi une partie de l’historiographie antique a présenté un interlocuteur important de la res publica comme un pirate. Ce billet résume les principaux points de cette intervention.

Continuer la lecture de « Les Romains ont-ils accordé le droit d’hospitalité publique à un pirate ? Le jugement des historiens antiques sur Timasitheos de Lipari (393 av. J.-C.) »

Note de lecture : M. Poux, L’âge du vin : rites de boisson, festins et libations en Gaule indépendante, Montagnac, 2004

Julien Guigue (M1, Université Lyon 2)

 

Trois années après sa soutenance de doctorat, sous la direction d’André Tchernia qui préface l’ouvrage, Matthieu Poux propose cette version remaniée de sa thèse et publie L’âge du vin : rites de boisson, festins et libations en Gaule indépendante. Il dresse ici un bilan provisoire de l’état de la recherche sur le domaine de la consommation du vin en Gaule, bilan qui continuera d’être complété au fil des nouvelles découvertes archéologiques et des parutions scientifiques qui s’ensuivent.

Continuer la lecture de « Note de lecture : M. Poux, L’âge du vin : rites de boisson, festins et libations en Gaule indépendante, Montagnac, 2004 »

Quelques exemples de voyages d’évêques tardo-antiques et leurs hôtes

Ariane Bodin (Université Paris Ouest)

Statue de saint Germain d’Auxerre, église de Saint-Germain l’Auxerrois, sculpture en bois polychromée, XVe siècle (c) domaine public

Les clercs convertis à l’ascétisme sont réputés pour accueillir des hôtes ou des étrangers dans leur monastère, et lorsqu’ils sont en déplacement, ils cherchent à recevoir l’hospitalité d’individus modestes comme de ceux vivant dans des monastères. Ainsi, ils évitent d’avoir à fréquenter la maison d’individus qui pourraient les tenter de s’écarter de leur mode de vie. Il s’agira de présenter dans ce billet comment ces clercs ascètes mettent en place des stratégies afin de pouvoir continuer à mener le sanctum propositum en dehors de leur cité épiscopale, en s’appuyant sur quelques exemples de clercs ascètes en déplacement ayant le plus souvent vécu au Ve siècle dans l’Occident gaulois ou africain.

Tout d’abord, il s’agira de s’intéresser au cas d’Augustin d’Hippone ainsi que des évêques qui lui sont proches, puis de présenter celui de Germain d’Auxerre qui alterne entre des séjours chez des laïcs ou des ecclésiastiques et dans des auberges, pour finir avec celui de Fulgence de Ruspe, qui loge exclusivement dans des monastères.

Continuer la lecture de « Quelques exemples de voyages d’évêques tardo-antiques et leurs hôtes »

Acteurs et actrices de l’hospitalité dans l’Antiquité méditerranéenne. Propos introductifs

"Scène d'auberge", Pompéi (VI 10, 1.19) (c) PPM, 4, fig. 7, p. 1011
« Scène d’auberge », Pompéi (VI 10, 1.19) (c) PPM, 4, fig. 7, p. 1011

Après nous être penchés sur le lexique de l’hospitalité (ENS de Lyon, 24-25 mars 2016) puis sur la question des normes et des institutions de l’hospitalité autour de la Méditerranée antique (École française de Rome, 27-28 juin 2016), le projet HospitAm entend à présent aborder la question des acteurs et des actrices de l’hospitalité dans l’Antiquité méditerranéenne. Eu égard à l’ampleur du sujet envisagé, deux ateliers HospitAm ont été consacrés à cette thématique, les 14 et 15 octobre et les 15 et 16 décembre 2016 à l’ENS de Lyon.

Continuer la lecture de « Acteurs et actrices de l’hospitalité dans l’Antiquité méditerranéenne. Propos introductifs »