HospitAm et HospeRAnt

Bienvenue sur le carnet Hypothèses des Projets HospitAm et HospeRAnt !


Ce carnet constitue le support de diffusion des projets HospitAm, (Hospitalités dans l’Antiquité méditerranéenne : sources, enjeux, pratiques, discours), projet émergent de l’ENS de Lyon, et HosperAnt (Hospitalité et régulation dans l’Antiquité méditerranéenne), projet Amorçage Europe de la Région Auvergne-Rhône-Alpes), coordonnés par Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon – UMR 5189 HiSoMA) et par Marie-Adeline Le Guennec (EFR – UMR 5189 HiSoMA). Il est dédié à l’exploration de la notion d’hospitalité dans le contexte de la Méditerranée antique, entre pratiques gratuites de réception et conventions particulières d’accueil entre individus et/ou groupes, et à la mise en lumière du rôle décisif qui était le sien dans l’organisation, la gestion et l’encadrement des mobilités humaines autour du bassin méditerranéen, et ce à l’échelle de l’ensemble de l’Antiquité.

Carte du monde d'Homère, composée et dessinée par M.O. Mac Carthy (1849)
Carte du monde d’Homère, composée et dessinée par M.O. Mac Carthy (1849)

En partant des contextes grecs (périodes archaïque, classique et hellénistique) et romains (des origines à l’Antiquité tardive, dans sa transition avec le Moyen-Âge) pour s’ouvrir à des contextes moins explorés (Égypte, Proche-Orient), HospitAm et HospeRant entendent proposer une approche transculturelle inédite de l’hospitalité méditerranéenne antique. Dans le même temps, notre approche obéit à des visées plus théoriques : à la croisée des études proprement historiques et des sciences sociales, la démarche comparative de notre équipe de recherche permet d’explorer la pertinence épistémologique de la notion d’invariants méditerranéens pour l’hospitalité, selon une perspective braudelienne. Dans ce but, nous nous interrogeons sur les définitions et éventuelles spécificités de l’hospitalité antique/des hospitalités antiques, en regard notamment des évolutions que connaît ensuite cette notion à travers l’histoire, des hospitalia médiévaux au coachsurfing des années 2000, et jusqu’à l’accueil d’urgence des migrants méditerranéens, qui témoigne d’ailleurs tragiquement de la nécessité d’une réflexion globale sur l’hospitalité méditerranéenne qui vienne nourrir le débat public. Le projet HospitAm (2016-2017) a permis de proposer une approche thématique de l’hospitalité autour du bassin méditerranéen (lexique, acteurs, lieux, normes, images) et de mettre en contact des points de contact, des emprunts et des ruptures d’une aire culturelle à l’autre. Le projet HospeRAnt (2018) centre le regard sur le rôle de l’hospitalité comme dispositif de régulation sociale et politique qui permet aux sociétés méditerranéennes antiques de gérer l’agrégation, l’intégration, la mise à distance ou le rejet d’un individu ou d’un groupe considéré comme allogène vis à vis d’une famille, d’une communauté, d’une cité, d’un Empire.

Ce carnet Hypothèses présente la synthèse des contributions, des discussions et des missions présentés lors d’ateliers thématiques et de séminaires sur l’hospitalité méditerranéenne antique qui constituent la base de notre travail collectif ; il comporte également des contenus additionnels (notes de lecture, synthèses bibliographiques, essais) et entretient une veille scientifique autour de la thématique de l’hospitalité dans la Méditerranée antique (manifestations scientifiques internes et externes au projet, nouveautés bibliographiques, actualité de la recherche etc.).


2 réflexions sur « HospitAm et HospeRAnt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.