Le défi logistique du logement durant les grandes fêtes en Grèce ancienne

Nicola Zwingmann (Chercheuse indépendante – Tübingen)

Résumé

Pendant plus d’un millénaire, du VIIIe s. av. J.-C. jusqu’au IVe s. ap. J.-C., se déroulaient tous les quatre ans à Olympie les jeux les plus anciens et les plus grands de l’antiquité grecque. Dès les VIe / Ve s. av. J.-C., 40.000 à 50.000 mille hommes venus de l’ensemble du monde grec gagnaient à cette occasion un sanctuaire situé en pleine campagne, à l’écart de toute infrastructure urbaine. Leur rassemblement représentait évidemment un défi logistique énorme. Comment tous ces gens étaient-ils logés et ravitaillés en nourriture et en eau, et comment se voyaient-ils ménagé un accès aux installations d’hygiène de base? Comment d’autres lieux de grands rassemblements affrontaient-ils ces problèmes et quels sont ici les traits caractéristiques d’Olympie ?


Une réflexion sur « Le défi logistique du logement durant les grandes fêtes en Grèce ancienne »

  1. La communication de Nicola Zwingmann sur les Jeux olympiques a suscité des interrogations sur les autres jeux, pythiques, isthmiques et néméens, de sorte que l’on s’est demandé si le fait que ces autres jeux aient lieu près de centres urbains changeait l’origine géographique ou sociale des visiteurs par rapport à ceux des jeux olympiques. À vrai dire, nous ne disposons que de peu d’informations sur les visiteurs, dont l’origine doit être étudiée à l’aune des listes de vainqueurs, comme celles dressées par Luigi Moretti, et des puits, puisqu’il semble que les participants se regroupaient avec leurs compatriotes, comme l’atteste la présence de groupes de vases – vases athéniens, vases spartiates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.