Note de Lecture : ISAYEV, Elena, Migration, Mobility and Place in Ancient Italy , Cambridge, Cambridge University Press, 2017, 542p. (Introduction, chap. 1,2,3)

Étienne Poirier (Maîtrise, Université du Québec à Montréal)

Auteure et Introduction

Elena Isayev en visite en Turquie, 2008
Mitchank – wikipédia

Elena Isayev est une historienne britannique qui se spécialise dans l’histoire migratoire, se concentrant sur la Rome antique. L’histoire migratoire est un domaine historique encore peu développé aujourd’hui. Au cours de sa carrière, Isayev a grandement contribué à faire avancer ce sujet. Elle a notamment donné la conférence “The Sky is Hidden: on the Opening of Language and Borders” en 2017 comme sa première conférence à l’Université d’Exeter, où elle est actuellement professeure d’histoire au département d’histoire antique. Elle a également écrit des ouvrages tels que Making Ancient Mobility Visible’, Migration and Migrant Identities in the Near East from Antiquity to the Middle Ages publié en 2019 ou encore Polybius’s Global Moment and Human Mobility through Ancient Italy, publié en 2014.

Ce billet aura comme but d’analyser l’introduction ainsi que les chapitres un, deux et trois d’un autre ouvrage d’Elena Isayev : Migration, Mobility and Place in Ancient Italy . Dans ce livre de 2017, elle se penche sur les mouvements migratoires dans l’Italie ancienne, notamment avant la domination romaine sur la péninsule. Isayev essaie de prouver qu’il y avait un grand niveau de mobilité dans l’Italie antique (p.3).

Pour soutenir sa problématique, elle se tourne vers une grande variété de monographies. La plupart de ces ouvrages datent des quarante dernières années, avec seulement quelques monographies datant d’avant les années 1980. Une bonne partie des textes viennent du monde anglo-saxon, ce qui est normal vu qu’elle travaille dans le monde universitaire britannique. Elle a également une grande quantité d’ouvrages en italien, ce qui permet d’avoir un point de vue plus local. Finalement, elle s’est grandement basée sur l’archéologie, dont les avancées au cours des dernières décennies ont permis de faire progresser la recherche sur l’histoire de l’immigration.

Continuer la lecture de « Note de Lecture : ISAYEV, Elena, Migration, Mobility and Place in Ancient Italy , Cambridge, Cambridge University Press, 2017, 542p. (Introduction, chap. 1,2,3) »