Pour ou contre l’étranger ? Le concept de Xenia et ses dérivés dans l’œuvre d’Eusèbe de Césarée.


Yaël le Doledec et Paul Adjibi (Ecole Normale Supérieure de Lyon)        

    Eusèbe, évêque de Césarée (265-339), est un théologien majeur d’époque impériale, auteur, notamment, de la première Histoire ecclésiastique, et exégète important. Personnalité proche du pouvoir constantinien, sa période d’activité principale se situe à un moment très important de l’histoire du christianisme, celui de la conversion de l’empereur Constantin à la religion chrétienne, initiant le processus de conversion de l’Empire Romain. Le christianisme passe en effet au cours du IVe siècle du statut de religion persécutée à celui de seule religion autorisée par l’État.

Continuer la lecture de « Pour ou contre l’étranger ? Le concept de Xenia et ses dérivés dans l’œuvre d’Eusèbe de Césarée. »

Quelques pistes pour définir une crise d’hospitalité : étude de la Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate

Maguelonne de Solère-Tardy (ENS de Lyon, Master Mondes Anciens) et Manon Raison (Université Lyon 3, Master Mondes Anciens), stagiaires du projet HospitAm (ELAN-ERC, 2020)

Carte retraçant les voyages d’Apollonios (Google Earth)

C’est à la demande de l’impératrice Julia Domna que Philostrate d’Athènes, auteur romain de langue grecque du début du IIIe siècle, aurait composé la Vie d’Apollonios de Tyane. Tenant à la fois de la biographie encomiastique, du récit de voyage et même du roman grec par ses procédés narratifs, cette œuvre retrace les périples du philosophe et thaumaturge grec du Ier siècle Apollonios de Tyane. Le sage, pour qui « la Grèce est partout » (I, 35), parcourt ainsi l’ensemble de l’oikoumène, de l’Inde à Gibraltar en passant par la Grèce, Rome et l’Éthiopie. Jalonnée de multiples rencontres avec l’altérité, la Vie d’Apollonios est le théâtre de nombreuses séquences d’hospitalité, mais surtout d’hospitalité en crise. L’objectif de la présente synthèse est de présenter des éléments constitutifs des crises d’hospitalité dans l’oeuvre. 

Continuer la lecture de « Quelques pistes pour définir une crise d’hospitalité : étude de la Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate »

De l’hostilité à l’hospitalité : rencontre entre un sage grec et un satrape parthe sur la route de Babylone (Vie d’Apollonios de Tyane, I, 21)

Maguelonne de Solère-Tardy (ENS de Lyon, Master Mondes Anciens) et Manon Raison (Université Lyon 3, Master Mondes Anciens), stagiaires du projet HospitAm (ELAN-ERC, 2020)

Au livre I de la Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate, rédigée au IIIe s. après J.-C., mais censée se dérouler deux siècles plus tôt, le philosophe grec quitte son Anatolie natale pour partir en quête des Brahmanes, en Inde. Alors qu’il traverse l’empire parthe, il est arrêté au poste de garde d’un satrape : la rencontre entre les deux hommes, qui n’est pas dénuée de comique, semble d’abord marquée par une incompréhension et un mépris réciproques. Se déroulant au milieu du livre, elle constitue un tremplin vers l’hospitalité du Grand Roi, culminant à la fin du tome. L’entrée d’Apollonios en Mésopotamie, contrôlée par un douanier (I, 20), opposait déjà deux cultures, entre d’une part la sagesse grecque – Apollonios déclarant apporter avec lui les qualités de l’esprit – et d’autre part la cupidité du fonctionnaire, qui consigne ces attributs en tant que biens matériels. La rencontre entre Apollonios et le satrape, qui semble obéir à ce schéma, se conclut toutefois sur une offre d’hospitalité : il s’agira donc d’identifier ce qui conduit le satrape à se faire l’hôte du sage grec, ainsi que les modalités de cette hospitalité inattendue. La réponse d’Apollonios à l’offre du Parthe ne semble en effet pas une acceptation passive, le sage redéfinissant l’hospitalité qui lui est proposée selon ses propres normes.

Continuer la lecture de « De l’hostilité à l’hospitalité : rencontre entre un sage grec et un satrape parthe sur la route de Babylone (Vie d’Apollonios de Tyane, I, 21) »

L’anti-hospitalité spartiate en question : la xénélasie dans la Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate (VI, 20)

Maguelonne de Solère-Tardy (ENS de Lyon, Master Mondes Anciens) et Manon Raison (Université Lyon 3, Master Mondes Anciens), stagiaires du projet HospitAm (ELAN-ERC, 2020)

Au livre VI de la Vie d’Apollonios de Tyane, récit retraçant les pérégrinations du philosophe grec aux confins du monde méditerranéen, celui-ci se rend au sud de l’Égypte pour rencontrer les Gymnosophistes, des sages dont la doctrine s’inspirerait des Brahmanes. Il engage alors avec le savant égyptien Thespésion une discussion sur les mérites respectifs de leurs deux cultures. Thespésion évoque à cette occasion le rituel de flagellation des jeunes Lacédémoniens en l’honneur d’Artémis Orthia ainsi que la xénélasie, l’exclusion des étrangers de Sparte, s’étonnant de ce que les Grecs admirent de telles pratiques. La cité lacédémonienne avait déjà été évoquée pour ses mœurs dans l’œuvre : dès le livre IV, Apollonios avait par exemple rejeté l’offre d’hospitalité d’ambassadeurs spartiates, ne trouvant pas leur tenue conforme à l’idéal du temps de Lycurgue (IV, 27). C’est toutefois dans l’extrait envisagé le propre rapport aux étrangers des Spartiates qui est interrogé à travers ce débat sur la xénélasie : Apollonios se fait alors le défenseur de cette pratique, qui soulève selon Thespésion des enjeux politiques, religieux et moraux. Pour autant, le texte semble véhiculer nombre de topoi sur Sparte et adopter une vue synchronique de la cité, ne tenant pas compte des évolutions historiques qu’elle a pu connaître depuis l’époque archaïque. Tandis que Thespésion insiste ainsi sur la décadence de Sparte depuis la guerre du Péloponnèse jusqu’à l’époque où est censé se dérouler cet entretien (Ier s. ap. J.-C.) et même le temps de Philostrate (IIIe siècle), Apollonios mobilise l’imaginaire de la cité tant à son âge d’or (deuxième moitié du Ve s. av. J.-C.) qu’à l’époque même de Lycurgue (autour du IXe s. av. J.-C.). C’est en ce sens que nous nous interrogerons sur l’intention qui animait Philostrate lorsqu’il inséra ce débat non seulement dans l’entretien d’Apollonios et Thespésion, mais aussi dans l’économie générale de l’œuvre

Continuer la lecture de « L’anti-hospitalité spartiate en question : la xénélasie dans la Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate (VI, 20) »

Doctrines et pratiques de l’hospitalité de l’Antiquité à nos jours, Séminaire inter-axes, laboratoire HiSoMA, 12 mai 2021 (Webinaire)

Plusieurs membres de l’équipe HospitAm (Claire Fauchon-Claudon, Marie-Adeline Le Guennec, Smaranda Marculescu et Maguelonne de Solère-Tardy) interviennent le mercredi 12 mai 2021 dans le cadre d’une séance commune des séminaires de l’axe A (Savoirs, normes et doctrines) et de l’axe C (Espaces, villes et sociétés) du laboratoire lyonnais HiSoMA (resp. Catherine Broc-Schmezer, U. Lyon 3 et Sylvain Dhennin, CNRS). Cette séance, intitulée Doctrines et pratiques de l’hospitalité de l’Antiquité à nos jours, aura lieu par webinaire ce mercredi, de 16 h 30 à 20 heures. 

Continuer la lecture de « Doctrines et pratiques de l’hospitalité de l’Antiquité à nos jours, Séminaire inter-axes, laboratoire HiSoMA, 12 mai 2021 (Webinaire) »