Séminaire HospeRAnt 2 : Hospitalité et droit international (5 mars 2018, ENS de Lyon)

Dans le prolongement de la séance précédente, il s’agira de réfléchir à la place dévolue à l’hospitalité dans la gestion juridique des circulations, contraintes ou volontaires, entre communautés étrangères les unes aux autres, de la cité-État à la nation. L’hospitalité est-elle ou non soluble dans le droit international ?

Continuer la lecture de « Séminaire HospeRAnt 2 : Hospitalité et droit international (5 mars 2018, ENS de Lyon) »

Rome et l’hospitalité accordée aux soldats vaincus (VIe-IIIe siècle avant J.-C.)

Mathieu Engerbeaud (Université Aix-Marseille)

Les historiens de la conquête romaine décrivent régulièrement les conséquences des défaites militaires et le sort subi par les vaincus, que ces derniers soient Romains, Étrusques ou plus généralement Italiens. Ces récits historiques accordent une attention toute particulière au devenir des soldats blessés, séparés de leur commandant, mis en fuite et souvent poursuivis par l’ennemi victorieux. Dès lors, les historiens antiques décrivent quelquefois l’accueil spontané que certaines cités accordent temporairement aux soldats étrangers vaincus. En effet, ces auteurs valorisent la décision d’accueillir publiquement ces soldats et d’organiser rationnellement leur prise en charge par les autorités publiques. Néanmoins, accorder l’hospitalité à des soldats vaincus demeure avant tout un choix politique dont la portée diplomatique peut être retentissante. Cette pratique peut fragiliser la cité hôte qui, lorsqu’elle souhaite rester neutre, doit assumer les conséquences de ses choix. L’accueil des vaincus étrangers peut être considéré comme un affront par le vainqueur, tout comme le refus d’accueillir des soldats vaincus peut engendrer une rupture diplomatique (voire une guerre) avec la cité qui a perdu la confrontation. Dès lors, le choix d’accorder un refuge temporaire aux étrangers vaincus constitue un dilemme pour les cités italiennes. Ces situations peuvent également devenir une véritable opportunité diplomatique, car elles permettent de renforcer des liens d’amitiés entre cités ou de se faire de nouveaux alliés.

Continuer la lecture de « Rome et l’hospitalité accordée aux soldats vaincus (VIe-IIIe siècle avant J.-C.) »

Séminaire HospeRAnt 1 : Hospitalité et droits politiques de l’étranger (12 février 2018, ENS de Lyon)

ENS de Lyon, 12 février 2018, 14h-17h, salle D2 102

Il peut aujourd’hui sembler paradoxal de mettre en regard la question de l’hospitalité, qui à l’époque contemporaine apparaît relever d’un choix purement privé, et celle des droits politiques conférés à l’étranger accueilli, qui semble du ressort de l’État-nation. Dans l’Antiquité, et en particulier aux périodes archaïques, l’hospitalité est pourtant bien un mécanisme destiné à intégrer juridiquement et civiquement des étrangers sélectionnés par la cité. Cette séance revient sur cette évolution de l’hospitalité qui semble aboutir à déposséder l’accueil hospitalier de sa destination politique. Il s’agit d’envisager les modalités concrètes de ce processus en examinant plus particulièrement le rôle joué par des individus ou des groupes d’individus, parfois délégués spécifiquement par la communauté dans la prise en charge civique, juridique et politique des hôtes accueillis. Le compte rendu de la séance par Léonie Diatta (ENS, M1 Mondes anciens, Histoire) et Lucie Salamor (ENS, M1 Mondes anciens, Histoire) est disponible ici

Programme des interventions

Continuer la lecture de « Séminaire HospeRAnt 1 : Hospitalité et droits politiques de l’étranger (12 février 2018, ENS de Lyon) »