Accueil et hospitalité au haut Moyen Âge dans le Centre-Nord de l’Italie : realia et problèmes de lexique

Eleonora Destefanis (Università del Piemonte Orientale, Dipartimento di Studi Umanistici)

Le problème de l’hospitalité dans l’Italie du haut Moyen-Âge demeure encore un peu marginal dans l’historiographie (avec l’exception du cas romain). Il représente pourtant un sujet important, surtout par rapport au rôle joué par la Péninsule italienne dans l’espace méditerranéen pendant cette période. L’objectif est de montrer ici la progressive mise en place d’un système lexical de l’hospitalité qui d’un côté sélectionne attentivement sa terminologie et de l’autre arrive à attribuer des significations nouvelles à des mots anciens et bien enracinés dans la tradition littéraire.

Continuer la lecture de « Accueil et hospitalité au haut Moyen Âge dans le Centre-Nord de l’Italie : realia et problèmes de lexique »

Le vocabulaire de l’hospitalité dans l’Antiquité tardive occidentale : le cas d’humanitas et les nouveaux enjeux de l’hospitalité à l’âge de l’ascétisme chrétien

Emmanuelle Raga (Université Libre de Bruxelles)

Le devoir d’hospitalité est confronté dans l’Antiquité tardive à l’influence grandissante du mouvement ascétique chrétien, lequel génère pour les aspirants ascètes un dilemme quotidien entre les devoirs sociaux dont fait partie l’hospitalité (et donc l’offre et le partage alimentaire), et les aspirations personnelles à la mortification concrétisée notamment par la pratique du jeûne. Ce nouvel enjeu fait émerger l’hospitalité sous un angle particulier dans les sources écrites. Deux types de sources seront envisagées ici : celles émanant des élites désireuses de combiner une vie pieuse avec leur statut aristocratique (qui implique l’entretien du réseau à l’aide notamment du banquet), et celles émanant des prédicateurs ascétiques cherchant à guider leurs disciples ascètes et cénobites vers une vie contemplative malgré l’inévitable perturbation qu’amène le devoir d’hospitalité. Deux auteurs représentatifs de ces deux milieux sociaux nous intéresseront ici en raison de leur usage similaire du vocable d’humanitas pour désigner l’hospitalité alimentaire : Jean Cassien et Sidoine Apollinaire.

Continuer la lecture de « Le vocabulaire de l’hospitalité dans l’Antiquité tardive occidentale : le cas d’humanitas et les nouveaux enjeux de l’hospitalité à l’âge de l’ascétisme chrétien »

Atelier – Landscape perception and unknown environments exploration. New perspectives into Classical and Medieval journey / La perception du paysage et l’exploration des environnements inconnus. Nouvelles perspectives sur le voyage dans l’Antiquité et le Moyen Âge (Marseille – IMéRA, 02/06/2016)

Cristina Corsi (Università di Cassino – Résidente de l’IMéRA)

Cr. Huelsen, La Pianta di Roma dell'Anonimo Einsidlense, 1907 (c) domaine public
Cr. Huelsen, La Pianta di Roma dell’Anonimo Einsidlense, 1907 (c) domaine public

Roads have always been addressed as formidable channels through which people, goods, news, ideas and cultures are transferred, and they indeed constitute the ‘circulatory system’ of entities such as regions, states, continents. They are means through which social, economic and cultural patterns are conveyed, and languages, traditions, religions, habits, fashions, musical practices and material culture are transmitted.

Continuer la lecture de « Atelier – Landscape perception and unknown environments exploration. New perspectives into Classical and Medieval journey / La perception du paysage et l’exploration des environnements inconnus. Nouvelles perspectives sur le voyage dans l’Antiquité et le Moyen Âge (Marseille – IMéRA, 02/06/2016) »

Note de lecture : E. Patlagean, Pauvreté économique et pauvreté sociale à Byzance, 4e – 7e siècles, Paris, 1977.

Simon Lamson (M1 – ENS de Lyon)

E. Patlagean, Pauvreté économique et pauvreté sociale à Byzance, 4e - 7e siècles, Paris, 1977
E. Patlagean, Pauvreté économique et pauvreté sociale à Byzance, 4e – 7e siècles, Paris, 1977

E. Patlagean pose dans cette thèse l’enjeu essentiel qu’elle s’est efforcée de faire reconnaître durant sa carrière d’historienne, à savoir la spécificité du haut-empire byzantin en tant que moment historique à part entière. Elle contribue ainsi à un renouvellement de l’étude économique de la société byzantine en croisant des sources d’inspiration aussi variée qu’ A. Chastagnol et Cl. Lévi-Strauss.

Continuer la lecture de « Note de lecture : E. Patlagean, Pauvreté économique et pauvreté sociale à Byzance, 4e – 7e siècles, Paris, 1977. »