Le cuisinier dans le monde romain : un acteur au service de l’hospitalité symposiaque

Dimitri Tilloi d’Ambrosi (Université Lyon 3)

Ustensiles de cuisine, IIe s. ap. J.-C. (Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal) (c) D. Tilloi d'Ambrosi
Ustensiles de cuisine, IIe s. ap. J.-C. (Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal) (c) D. Tilloi d’Ambrosi

Tertullien, dans l’Apologétique, rappelle que les cuisiniers tirent leur nom d’Apicius (III, 6), comme si les membres de cette profession s’identifiaient tous au célèbre gourmet ayant vécu sous Tibère. Au-delà de l’icône de la gastronomie romaine, les sources donnent à voir une réalité plus complexe. Les œuvres littéraires, notamment comiques et satiriques, mettent en scène un cuisinier fourbe et vil, comme le fait Plaute dans ses pièces. Il faut cependant dépasser le simple topos littéraire pour voir se dessiner une figure plus exacte du cuisinier, grâce aux textes médicaux, mais aussi avec l’apport de l’épigraphie, de l’archéologie, ainsi que de l’iconographie.

Continuer la lecture de « Le cuisinier dans le monde romain : un acteur au service de l’hospitalité symposiaque »