Hospitalité et droits politiques de l’étranger : compte rendu du séminaire HosperAnt 1

Compte rendu du séminaire HosperAnt Hospitalité et droits politiques de l’étranger (12 février 2018, ENS de Lyon)

Léonie Diatta (ENS, M1 Mondes anciens, Histoire) et Lucie Salamor (ENS, M1 Mondes anciens, Histoire)

À la lumière des questionnements contemporains sur les pratiques d’accueil des flux migratoires, et prolongeant les pistes de réflexion menées dans le cadre des ateliers HospitAm de 2015 à 2017, ce séminaire, « Hospitalité et droits politiques de l’étranger » amorce un cycle de quatre journées d’étude dans le cadre du projet HosperAnt.

Dans quelle mesure le système politique d’une entité géographique et politique donnée conditionne-t-il les pratiques publiques et privées d’hospitalité et le regard porté sur le xenos ou l’hospes ? Entre intégration par l’accueil et perte du statut d’étranger par le droit, encouragement de l’hospitalité et volonté de la restreindre, c’est toute la tension entre système politique et hospitalité qui oriente dès lors les réflexions portées par les deux intervenantes. Au monde grec des cités isonomiques du Ve siècle av. J.-C. , étudié par la doctorante Marie Durnerin, répond l’Empire romain des cités en construction entre le Ier siècle av. J-C et le Ier siècle ap. J-C analysé par Virgnie Hollard, maître de conférences en histoire romaine.

Continuer la lecture de « Hospitalité et droits politiques de l’étranger : compte rendu du séminaire HosperAnt 1 »

L’économie de l’hospitalité et de l’accueil : compte rendu du séminaire HosperAnt 3

 

Compte rendu du séminaire HosperAnt L’économie de l’hospitalité et de l’accueil (26 mars 2018, ENS de Lyon)

Mélanie Joffrain (ENS, M2 Mondes anciens LLCA)

La journée d’étude qui s’est déroulée le 26 mars 2018 à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon dans le cadre du cycle de séminaires HospeRAnt (Hospitalité et régulation sociale dans l’Antiquité méditerranéenne) s’est concentrée sur la facette économique des pratiques de l’hospitalité et de l’accueil. Dans une approche pluridisciplinaire et dans une perspective diachronique, Claire Fauchon-Claudon et Marie-Adeline Le Guennec avaient convié Sylvain Destephen à parler de l’économie des pratiques de l’hospitalité appliquée au monde romain antique. Marie-Adeline Le Guennec a ensuite réalisé une conférence sur les modalités économiques qui structurent l’activité mercantile de l’aubergiste dans le monde romain.

Continuer la lecture de « L’économie de l’hospitalité et de l’accueil : compte rendu du séminaire HosperAnt 3 »

Hospitalité, accueil et habitat : compte rendu du séminaire HosperAnt 4

Compte rendu du séminaire HosperAnt  Hospitalité, accueil et habitat (9 avril 2018, ENS de Lyon) – II

Michèle Gauthier-Girod (U. Lyon III, M1 Mondes anciens Histoire)et Guilhem Girard (ENS, M2 Mondes anciens LLCA)

Accueil et hospitalité dans la maison grecque (H. Würmser)

Lorsque l’on parle de l’accueil et de l’hospitalité dans la maison grecque, on se trouve d’entrée de jeu confronté à un écart entre un vocabulaire et des données. Le vocabulaire de l’hospitalité en effet, parce qu’il relève d’abord de conceptions mentales, n’est pas toujours informé par les données archéologiques. Une définition du périmètre de réflexion s’impose donc : il s’agit d’envisager la maison comme lieu social où se négocient les relations entre la famille et le monde extérieur.

Continuer la lecture de « Hospitalité, accueil et habitat : compte rendu du séminaire HosperAnt 4 »

Peregrinatio est uita : métaphores du chemin et de l’hospitalité dans la littérature philosophique et morale romaine

Marie-Adeline Le Guennec (EFR – HiSoMA)

Résumé

Cet article entend s’intéresser à un motif métaphorique récurrent dans la littérature philosophique et morale romaine, celui de la vie ou du monde comme lieu d’hospitalité, qui apparaît une déclinaison de l’image plus générale de l’existence comme chemin à parcourir. On se penche sur les origines de ce motif, sur son emploi, en particulier dans l’œuvre de Sénèque, et sur son évolution à la période tardive, quand il est recomposé par les auteurs chrétiens de langue latine.

Les édifices de spectacles romains : lieux publics, lieux d’accueil, lieux d’hospitalité ?

Eloïse Letellier-Taillefer (EFR – IRAA USR 3155)

Résumé

Les édifices de spectacles étaient des bâtiments indispensables dans l’équipement urbain des cités de l’ensemble de l’empire romain. Ils fonctionnaient comme des lieux d’accueil, non seulement dans le cadre des cérémonies et spectacles qu’ils abritaient à dates régulières, mais aussi sans doute, en tant que lieux publics urbains, de manière plus quotidienne. Leur fonction symbolique pour la représentation du corps social hiérarchiquement rassemblé dans les gradins en faisaient en outre d’efficaces instruments de « mise en scène » de l’accueil et de l’intégration des visiteurs et des étrangers en particulier. Peut-on dès lors parler d’hospitalité dans ces lieux publics ? L’auteur se pose la question en s’appuyant sur des cas et des sources divers, de l’étude archéologique en cours dans les théâtres de Pompéi, aux sources épigraphiques ou littéraires qui nous renseignent sur les usages de ces bâtiments.