Compte rendu de Table ronde – Les structures d’accueil et d’hébergement dans les monastères, du Haut Moyen Âge au XVIe siècle (Université Lumière Lyon 2 – 08/02/2013)

Table-ronde organisée par Nicolas Reveyron et Mathilde Gardeux (UMR 5138- CNRS)

aile ouest du cloître de l’abbaye de Jumièges (XIIe siècle, Seine-Maritime) vue du nord-est

Le 8 février 2013, une table ronde sur l’accueil dans les monastères s’est tenue à l’université Lumière Lyon 2. Cette journée d’étude fut organisée dans le cadre des recherches menées au sein de l’UMR 5138 Archéologie et archéométrie (Maison de l’Orient et de la Méditerranée) sur l’organisation de l’espace religieux, où les problématiques sur la gestion de l’accueil à l’intérieur des monastères sont souvent abordées.

En effet, l’hospitalité est un des devoirs majeurs de la vie religieuse régulière au Moyen Âge, et dès l’Antiquité tardive la notion d’accueil recouvre une réalité complexe : soin des malades, distribution d’aumônes, réception des pèlerins, des voyageurs mais aussi des riches donateurs. Les recherches sur ce domaine ont beaucoup avancé depuis plusieurs années, mais la question de l’hébergement des personnes extérieures dans les monastères au Moyen Âge demeure ouverte.

Le but de cette table-ronde fut de proposer un état des recherches et des connaissances sur les problématiques liées à l’accueil et à l’hébergement dans le monde monastique. Huit chercheurs, historiens et archéologues, ont abordé ce vaste sujet sous différents angles, selon un ordre chronologique, depuis le Haut Moyen Âge jusqu’à la fin de cette époque. On trouvera ici un compte rendu de ces interventions, précédé d’un avant-propos de Nicolas Reveyron, co-organisateur de la table ronde, qui vise à proposer un état de la recherche et des questionnements en présence.

Continuer la lecture de « Compte rendu de Table ronde – Les structures d’accueil et d’hébergement dans les monastères, du Haut Moyen Âge au XVIe siècle (Université Lumière Lyon 2 – 08/02/2013) »

Accueil et hospitalité au haut Moyen Âge dans le Centre-Nord de l’Italie : realia et problèmes de lexique

Eleonora Destefanis (Università del Piemonte Orientale, Dipartimento di Studi Umanistici)

Le problème de l’hospitalité dans l’Italie du haut Moyen-Âge demeure encore un peu marginal dans l’historiographie (avec l’exception du cas romain). Il représente pourtant un sujet important, surtout par rapport au rôle joué par la Péninsule italienne dans l’espace méditerranéen pendant cette période. L’objectif est de montrer ici la progressive mise en place d’un système lexical de l’hospitalité qui d’un côté sélectionne attentivement sa terminologie et de l’autre arrive à attribuer des significations nouvelles à des mots anciens et bien enracinés dans la tradition littéraire.

Continuer la lecture de « Accueil et hospitalité au haut Moyen Âge dans le Centre-Nord de l’Italie : realia et problèmes de lexique »

Le vocabulaire de l’hospitalité dans l’Antiquité tardive occidentale : le cas d’humanitas et les nouveaux enjeux de l’hospitalité à l’âge de l’ascétisme chrétien

Emmanuelle Raga (Université Libre de Bruxelles)

Le devoir d’hospitalité est confronté dans l’Antiquité tardive à l’influence grandissante du mouvement ascétique chrétien, lequel génère pour les aspirants ascètes un dilemme quotidien entre les devoirs sociaux dont fait partie l’hospitalité (et donc l’offre et le partage alimentaire), et les aspirations personnelles à la mortification concrétisée notamment par la pratique du jeûne. Ce nouvel enjeu fait émerger l’hospitalité sous un angle particulier dans les sources écrites. Deux types de sources seront envisagées ici : celles émanant des élites désireuses de combiner une vie pieuse avec leur statut aristocratique (qui implique l’entretien du réseau à l’aide notamment du banquet), et celles émanant des prédicateurs ascétiques cherchant à guider leurs disciples ascètes et cénobites vers une vie contemplative malgré l’inévitable perturbation qu’amène le devoir d’hospitalité. Deux auteurs représentatifs de ces deux milieux sociaux nous intéresseront ici en raison de leur usage similaire du vocable d’humanitas pour désigner l’hospitalité alimentaire : Jean Cassien et Sidoine Apollinaire.

Continuer la lecture de « Le vocabulaire de l’hospitalité dans l’Antiquité tardive occidentale : le cas d’humanitas et les nouveaux enjeux de l’hospitalité à l’âge de l’ascétisme chrétien »