Tite-Live et l’hospitalité (Ab Vrbe condita, livres 1 à 10) : des choix lexicaux adaptés à un discours sur l’histoire ?

Mathieu Engerbeaud (Université Aix-Marseille)

Tite-Live (c) domaine public
Tite-Live (c) domaine public

Au cours des dix premiers livres de son histoire de Rome, Tite-Live évoque à trente-trois reprises des situations d’hospitalités privées et publiques. Si ces occurrences sont décrites par l’auteur avec une précision lexicale inégale, leur analyse met en évidence l’existence d’une terminologie spécifique pour désigner l’hospitalité, à travers l’emploi de substantifs, d’adjectifs et de verbes. Cependant, les choix lexicaux de Tite-Live semblent s’adapter à sa démonstration historique, et changent selon qu’il juge positivement ou négativement l’action d’un individu ou d’un groupe, ou qu’il décrit des cas d’hospitalités privées ou publiques. En s’appuyant sur un relevé exhaustif des situations d’hospitalité décrites dans les dix premiers livres de l’Ab Vrbe condita, cette enquête a pour objectif d’identifier, dans un premier temps, le lexique spécifique employé par Tite-Live pour décrire cette pratique sociale et culturelle. Deuxièmement, cette étude montrera comment, à travers des choix lexicaux, l’historien met l’hospitalité au service d’une démonstration historique sur le rôle des étrangers dans l’histoire des premiers siècles de Rome.

Continuer la lecture de « Tite-Live et l’hospitalité (Ab Vrbe condita, livres 1 à 10) : des choix lexicaux adaptés à un discours sur l’histoire ? »