De l’hostilité à l’hospitalité : rencontre entre un sage grec et un satrape parthe sur la route de Babylone (Vie d’Apollonios de Tyane, I, 21)

Maguelonne de Solère-Tardy (ENS de Lyon, Master Mondes Anciens) et Manon Raison (Université Lyon 3, Master Mondes Anciens), stagiaires du projet HospitAm (ELAN-ERC, 2020)

Au livre I de la Vie d’Apollonios de Tyane de Philostrate, rédigée au IIIe s. après J.-C., mais censée se dérouler deux siècles plus tôt, le philosophe grec quitte son Anatolie natale pour partir en quête des Brahmanes, en Inde. Alors qu’il traverse l’empire parthe, il est arrêté au poste de garde d’un satrape : la rencontre entre les deux hommes, qui n’est pas dénuée de comique, semble d’abord marquée par une incompréhension et un mépris réciproques. Se déroulant au milieu du livre, elle constitue un tremplin vers l’hospitalité du Grand Roi, culminant à la fin du tome. L’entrée d’Apollonios en Mésopotamie, contrôlée par un douanier (I, 20), opposait déjà deux cultures, entre d’une part la sagesse grecque – Apollonios déclarant apporter avec lui les qualités de l’esprit – et d’autre part la cupidité du fonctionnaire, qui consigne ces attributs en tant que biens matériels. La rencontre entre Apollonios et le satrape, qui semble obéir à ce schéma, se conclut toutefois sur une offre d’hospitalité : il s’agira donc d’identifier ce qui conduit le satrape à se faire l’hôte du sage grec, ainsi que les modalités de cette hospitalité inattendue. La réponse d’Apollonios à l’offre du Parthe ne semble en effet pas une acceptation passive, le sage redéfinissant l’hospitalité qui lui est proposée selon ses propres normes.

Continuer la lecture de « De l’hostilité à l’hospitalité : rencontre entre un sage grec et un satrape parthe sur la route de Babylone (Vie d’Apollonios de Tyane, I, 21) »